Avis à tous les mangeurs de viande : un repas végétarien pour le bien de notre planète lors de la World Meat Free Week, du 11 au 17 juin 2018 !

La quantité d’eau nécessaire à la production d’un seul hamburger correspond à la consommation de deux mois de douches !

Mardi 22 mai 2018 — Le 11 juin marquera le début de l’édition 2018 de la World Meat Free Week, jusqu’au 17 juin. Cette initiative mondiale revient pour souligner l’importance de réduire notre consommation de viande dans l’intérêt de la planète, en encourageant les citoyens à manger au moins un repas sans viande durant la semaine.

Les chercheurs estiment que la population mondiale atteindra 9,1 milliards de personnes d’ici à 2050. Si nous maintenons notre rythme de consommation actuel, cet accroissement de la population nécessitera 200 millions de tonnes de viandes supplémentaires chaque année[i]. La production de viande est actuellement responsable de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit plus que les émissions mondiales de tous les transports combinés[ii]. De plus, le secteur du bétail exploite plus de 30 % de la surface totale de la Terre[iii], tandis que 69 % de l’eau potable mondiale sont destinés au système alimentaire. La déforestation de la forêt amazonienne serait due pour 80 % à la production de viande bovine[iv]. L’accroissement de la production pour répondre à la demande croissante est désormais largement considéré comme une approche irréaliste, d’un point de vue tant durable qu’éthique[v].

La bonne nouvelle ? Troquer un seul repas contre un repas sans viande pendant la World Meat Free Week peut avoir un impact considérable et agir comme un catalyseur pour faire évoluer les mentalités vers une approche « moins et mieux » de la viande, dans l’intérêt d’une planète saine. À l’échelle individuelle, vous pouvez :

  • éviter des émissions de gaz à effet de serre correspondant à la production d’électricité nécessaire pour recharger votre smartphone pendant deux ans [vi];
  • réduire votre empreinte carbone de près de 50 %[vii].

À l’échelle mondiale, nous pourrions ainsi :

  • réaliser une économie de carbone équivalente à porter une bouilloire à ébullition plus de mille milliards de fois, ce qui représente un océan de thé et de café ! ;
  • économiser plus de 685 milliards de calories, soit l’équivalent de 1,2 milliard de Big Macs !

 

Manger moins de viande : la Belgique est à la pointe de l’UE

Aujourd’hui, les gens sont plus enclins que jamais à réduire leur consommation de viande. La popularité de la viande est en perte de vitesse, particulièrement en Belgique, où cette popularité baisse plus rapidement que dans les autres pays d’Europe. Entre 2012 et 2016, la consommation de viande par habitant a diminué de 16,7% ; elle a diminué de 1,4% par habitant en UE. viii

Participer à la World Meat Free Week? Rien de plus simple: manifestez simplement votre soutien sur www.worldmeatfreeweek.com et mangez un ou plusieurs repas végétariens pendant la semaine du 11 juin. Cette année, World Meat Free Week peut d’ores et déjà compter sur le soutien de l’auteur-compositeur-interprète britannique Jay McGuiness, lauréat de l’émission Strictly Come Dancing.

“ Je soutiens entièrement une organisation qui, si nous travaillons tous ensemble, peut faire la différence. Et il faut l’admettre, il y reste encore beaucoup d’autres aliments savoureux à déguster », confie la cheffe Sofie Dumont.

« Je ne mange plus de viande car j’accorde non seulement de l’importance à ma santé, mais aussi à celle de notre planète! », dit expert en durabilité Anne Drake.

Avec plus de 7 milliards de personnes sur la Terre, nous pourrions avoir un impact indéniable sur le futur de notre planète si nous troquions tous un seul repas.

 

                                                                           @Meat_Free_Week

                                                                         #WorldMeatFreeWeek

 

À propos de World Meat Free Week

World Meat Free Week est une association caritative agréée qui encourage les citoyens aux quatre coins du globe à réduire leur consommation de viande. Cette initiative mondiale, qui en est à sa quatrième édition, s’appuiera cette année sur le succès du World Meat Free Day de l’an passé. Le World Meat Free Day avait touché près de 200 millions de personnes dans le monde et avait été soutenu par Greenpeace Worldwide, Quorn Foods, Chris Darwin, John Bishop et Joanna Lumley. À l’occasion de la World Meat Free Week, tous les citoyens seront invités à troquer un ou plusieurs repas « classiques » contre des recettes sans viande entre le 11 et le 17 juin 2018.

 

                                                                                      ###

 

viii Agrarmarkt informations-gesellschaft mbh ( AMA 2017)

[i] How to feed the world in 2050: http://www.fao.org/fileadmin/templates/wsfs/docs/expert_paper/How_to_Feed_the_World_in_2050.pdf

[ii] Livestock – Climate Change’s Forgotten Sector

https://www.chathamhouse.org/publication/livestock-climate-change-forgotten-sector-global-public-opinion-meat-and-dairy?dm_i=1TY5%2C30JL0%2CBHZILT%2CAUGSP%2C1

[iii] Food and Agriculture Organisation of the United Nations

http://www.fao.org/newsroom/en/News/2006/1000448/index.html

[iv] One Green Planet http://www.onegreenplanet.org/animalsandnature/eat-for-the-planet-meat-and-the-environment/

[v] How To Feed the World 2050: http://www.fao.org/fileadmin/templates/wsfs/docs/expert_paper/How_to_Feed_the_World_in_2050.pdf

[vi] Analysis based on internal Quorn report ‘Quorn, Beef and Chicken Footprints’, 2014

[vii] Dietary greenhouse gas emissions of meat eaters, fish eaters, vegetarians and vegans in the UK https://doi.org/10.1007/s10584-014-1169-1

Shakshuka
Pizza au fromage de chèvre
Boulettes de lentilles épicées
Crêpes d'avoine à la banane
Magalie De Bruyn Account Executive at Ketchum Brussel